Marche avec moi...

Jésus nous invite à regarder la fin de notre vie avec confiance... peut-être pour nous libérer de nos peurs
devant la mort. Pourquoi s'inquiéter puisqu'elle viendra pour chacun? Mais c'est de manière inconnue
 qu'elle viendra, et n'est-ce pas là que se situe notre vraie peur? Mais ma foi me rappelle que c'est
Dieu Lui-même qui viendra à ma rencontre, c'est Lui qui viendra me cueillir de cette terre,
 comme on cueille une fleur à maturité.

Il viendra avec Marie, Il viendra avec tous les miens, et Il voudra me présenter tous les siens...
Il viendra pour me partager tout son temps, c'est-à-dire son éternité, et là, enfin,
nous demeurerons ensemble pour toujours...

Le pèlerin qu'est chacun de nous arrivera enfin chez lui, le malade aura enfin sa guérison, et l'itinérant
aura enfin une « adresse » pour toujours. Les réfugiés trouveront enfin leur patrie, et tout homme
sera enfin dans le Bonheur Éternel. Pourquoi avoir peur d'en parler?

Mais comment vivre dans l'attente de ce jour? Comme un pèlerin joyeux aux bagages allégés! Si nous commencions à alléger notre balluchon, n'aurions-nous pas le pas plus alerte et plus léger?