Message-Lumière
de la Famille Myriam

 

La Famille Myriam Beth'léhem est :

  • Une communauté nouvelle de l'Église catholique, née du Souffle de Vatican II. Elle fut fondée à Baie-Comeau en 1978 par Sœur Jeanne Bizier.
  • Une Famille-communion à la fois contemplative et missionnaire vivant une Expérience de Providence et désirant porter l'espérance au monde.

    Visitez le site de la Famille Myriam
Le Message-Lumière est un moyen d'évangélisation au service de la Parole. C'est un message spirituel, livré chaque jour, portant la Lumière du Christ. Le Message-Lumière sur Internet est écrit au Foyer Myriam-sur-Mer de la Famille Myriam à Cap-Chat, en Gaspésie. (418 786-5889). C'est un travail de « famille », c'est-à-dire qu'il est fait en complémentarité avec Monique et Jacques qui sont des membres externes de la Famille Myriam.

 

Le pape Jean XXIII n’était pas seulement « bon », il était aussi drôle.
Et ses bons mots franchirent vite les murs de ses appartements pour devenir célèbres. « Je vous en prie, ne rapportez pas mes phrases imprudentes! », suppliait-il pourtant lorsqu’il était encore patriarche de Venise.

À quelques jours de sa canonisation, à Rome, le dimanche 27 avril, l’agence de presse américaine Catholic News Service a dressé la liste de dix de ses plaisanteries, rappelant son milieu d’origine simple, paysan, et son humour italien pince-sans-rire.

1. Au cours d’une visite dans un hôpital, Jean XXIII demandait à un enfant ce qu’il voudrait faire plus tard. Le garçon lui répondit : « Policier ou pape. » « Je choisirais la police si j’étais toi, rétorqua le pape.
N’importe qui peut devenir pape, regarde-moi! »

2. « Il arrive souvent que je me réveille la nuit, confiait Jean XXIII, et commence à penser aux problèmes graves qui affligent le monde, et je me dis qu’il faudra que j’en parle au pape. Et le lendemain en me réveillant, je me rappelle que le pape, c’est moi. »

3. À un journaliste qui lui demandait : « Combien de gens travaillent au Vatican? », il aurait répondu : « À peu près la moitié. »

4. Alors qu’un cardinal se plaignait d’une augmentation des salaires au Vatican qui avait pour conséquence qu’un des huissiers allait gagner plus que lui-même, le pape remarqua :
« Ce huissier a dix enfants; j’espère qu’il n’en est pas de même pour le cardinal. »

5. Lorsqu’un soir, il rendit visite à un ami à l’hôpital du Saint-Esprit, proche du Vatican, la religieuse à l’accueil lui dit : « Saint-Père, je suis la mère supérieure du Saint-Esprit. »
Et lui : « Quelle chance! Quel titre! Moi, je ne suis que le serviteur des serviteurs de Dieu. »

6. Peu après son élection, Jean XXIII marchait dans les rues de Rome. Une femme passant à côté de lui dit à son amie : « Mon Dieu, comme il est gros! » Entendant ces mots, il se tourna et lui répliqua : « Madame, j’espère que vous avez compris que le conclave n’était pas tout à fait un concours de beauté. »

7. Jean XXIII écrivit : « Il y a trois manières de se ruiner : les femmes, le jeu et l’agriculture. Mon père choisit la plus ennuyeuse. »

8. Alors qu’il était encore patriarche de Venise, le futur pape, parlant avec un riche Vénitien, lui dit : « Vous et moi avons une chose en commun : l’argent. Vous en avez beaucoup, et moi, pas du tout. La différence, c’est que moi je ne m’en inquiète pas. »

9. Lorsqu’un journaliste demanda à celui qui était alors patriarche de Venise ce qu’il ferait s’il pouvait vivre une autre vie, le pape répondit : « Journaliste. » Puis il sourit : « Maintenant, voyons si vous avez le courage de me dire, si vous pouviez vivre une deuxième fois, que vous choisiriez patriarche! »

10. Un responsable du Vatican affirma qu’il serait « absolument impossible » d’ouvrir le concile Vatican II en 1963. « Bien, rétorqua le pape Jean XXIII. Nous l’ouvrirons en 1962. » Ce qu’il fit.