Message-Lumière
de la Famille Myriam

 

La Famille Myriam Beth'léhem est :

  • Une communauté nouvelle de l'Église catholique, née du Souffle de Vatican II. Elle fut fondée à Baie-Comeau en 1978 par Sœur Jeanne Bizier.
  • Une Famille-communion à la fois contemplative et missionnaire vivant une Expérience de Providence et désirant porter l'espérance au monde.

    Visitez le site de la Famille Myriam
Le Message-Lumière est un moyen d'évangélisation au service de la Parole. C'est un message spirituel, livré chaque jour, portant la Lumière du Christ. Le Message-Lumière sur Internet est écrit au Foyer Myriam-sur-Mer de la Famille Myriam à Cap-Chat, en Gaspésie. (418 786-5889). C'est un travail de « famille », c'est-à-dire qu'il est fait en complémentarité avec Monique et Jacques qui sont des membres externes de la Famille Myriam.

 

Le 16 novembre, nous fêtons sainte Marguerite d'Écosse.
Née en Hongrie vers 1046, elle deviendra l'épouse du roi d'Écosse Malcom III. Ils eurent huit enfants.
Tout en veillant avec beaucoup d'amour à ses responsabilités de mère d'une famille nombreuse, elle participe activement à la conduite des affaires du royaume.

Par son charme et sa patience, elle eut une influence bénéfique sur le roi son époux, homme brave mais plutôt frustre.
La reine Marguerite s'emploie à resserrer les liens entre l'Écosse et Rome.
Elle se dévoue inlassablement aux œuvres caritatives et
réforme la vie religieuse dans l'esprit de Cluny.

Elle connaîtra à la fin de sa vie une terrible épreuve. Son époux et son fils aîné trouvent la mort lors de la défaite d'Alwick. La reine mourra de chagrin peu après.

 

 

Sainte Gertrude est l'un des grands noms de la prose mystique et latine du Moyen Âge, et même de la littérature mystique mondiale! Entrée chez les moniales cisterciennes de Hefta, en Saxe, Gertrude aurait pu se contenter d'être une religieuse extrêmement cultivée.
Tout l'intéressait et elle excellait en tout : philosophie, littérature, poésie et musique. Il lui restait peu de temps pour penser à son âme!
Elle reçut un jour la grâce de la conversion qui la fit passer, selon son expression, « de la grammaire à la théologie ». Désormais, Gertrude n'ouvrira plus que la Bible, les Évangiles et les écrits des Pères de l'Église, notamment les œuvres de saint Augustin et de saint Bernard.

Favorisée par le Christ de dons spirituels exceptionnels tels que des visions et des révélations, elle laisse de nombreux écrits comme Le Héraut de la bonté divine ou encore Le livre de la divine piété. Du fond du Moyen Âge, sainte Gertrude a été un « phare de spiritualité » qui a éclairé les siècles. Elle termina sa route vers la vision de Dieu en 1301.