Message-Lumière
de la Famille Myriam

 

La Famille Myriam Beth'léhem est :

  • Une communauté nouvelle de l'Église catholique, née du Souffle de Vatican II. Elle fut fondée à Baie-Comeau en 1978 par Sœur Jeanne Bizier.
  • Une Famille-communion à la fois contemplative et missionnaire vivant une Expérience de Providence et désirant porter l'espérance au monde.

    Visitez le site de la Famille Myriam
Le Message-Lumière est un moyen d'évangélisation au service de la Parole. C'est un message spirituel, livré chaque jour, portant la Lumière du Christ. Le Message-Lumière sur Internet est écrit au Foyer Myriam-sur-Mer de la Famille Myriam à Cap-Chat, en Gaspésie. (418 786-5889). C'est un travail de « famille », c'est-à-dire qu'il est fait en complémentarité avec Monique et Jacques qui sont des membres externes de la Famille Myriam.

 

Texte de l'Évangile (Mt 19,13-15)

Alors, on présenta des enfants à Jésus pour qu'il leur impose les mains en priant. Mais les disciples les écartaient vivement. Jésus leur dit : « Laissez les enfants, ne les empêchez pas de venir à moi, car le Royaume des cieux est à ceux qui leur ressemblent. » Jésus leur imposa les mains, puis il partit de là.

La famille Brissette à Baie-Comeau

De tous les temps, il y a des gens que l'on honore et que l'on considère comme importants; quant aux autres, on les considère comme des « RIENS ». Ce sont, dans certains pays, les femmes, les ouvriers de la terre, les personnes âgées, les personnes avec un handicap, les immigrés, les gens de la rue, et même les enfants. Certains enfants sont des « enfants-rois », mais d'autres, qui dérangent, ne verront jamais le jour, tout comme certaines personnes dont on dit faussement qu'elles n'ont « aucune qualité de vie », comme si c'était tout ce qui comptait pour vivre.

CE SONT D'EUX DONT JÉSUS PARLE QUAND IL DIT : « LAISSEZ VENIR À MOI LES PETITS ENFANTS. »

JE VOUS RACONTE.

Cette semaine, à notre maison de Baie-Comeau, nous avons accueilli les Enfants de l'Amour, les enfants de Dame Louise Brissette. Ils étaient une vingtaine d'enfants handicapés venant vivre leur retraite annuelle. Je ne peux pas tout vous raconter, mais ce sont des enfants qui ne veulent qu'aimer et être heureux, ET ILS LE SONT!

En même temps, du 15 au 19 août, se déroule à Baie-Comeau l’étape finale de la Coupe du monde de paracyclisme sur route de l’Union cycliste internationale (UCI). Les « petits Brissette », comme on les appelle, étaient les enfants les plus heureux du monde au milieu de ces autres handicapés. Il y avait un cycliste qui logeait chez nous : il n'avait pas d'avant-bras, il n'avait qu'une seule jambe, et son visage avait été brûlé par électrocution... imaginez.

Les « petits Brissette » voyaient en lui, non un handicapé, mais UNE PERSONNE À AIMER,
et ils l'embrassaient comme leur meilleur ami!

EST-CE CELA QUE JÉSUS VEUT NOUS DIRE EN NOUS INVITANT À DEVENIR COMME DES PETITS ENFANTS?