Message-Lumière
de la Famille Myriam

 

La Famille Myriam Beth'léhem est :

  • Une communauté nouvelle de l'Église catholique, née du Souffle de Vatican II. Elle fut fondée à Baie-Comeau en 1978 par Sœur Jeanne Bizier.
  • Une Famille-communion à la fois contemplative et missionnaire vivant une Expérience de Providence et désirant porter l'espérance au monde.

    Visitez le site de la Famille Myriam
Le Message-Lumière est un moyen d'évangélisation au service de la Parole. C'est un message spirituel, livré chaque jour, portant la Lumière du Christ. Le Message-Lumière sur Internet est écrit au Foyer Myriam-sur-Mer de la Famille Myriam à Cap-Chat, en Gaspésie. (418 786-5889). C'est un travail de « famille », c'est-à-dire qu'il est fait en complémentarité avec Monique et Jacques qui sont des membres externes de la Famille Myriam.

 

 

« Quel est votre rapport avec les pauvres? » était la question que nous posait, cette semaine, le Pape François. Je me suis dit : « Et moi, suis-je servante des pauvres?... de tous les plus pauvres autour de moi? »

Cette semaine, dans toutes les premières lectures, nous avons les chants du « Serviteur » dans le livre d'Isaïe. Il est clair qu'il s'agit de Jésus.

Mais cela nous montre aussi comment être de bons serviteurs.

 

Le premier chant du Serviteur (lundi) : Il est un doux, un élu, choisi pour la sainteté et pour faire l'Alliance avec les autres.

* Nous sommes des élus par notre baptême, et appelés à l'Alliance éternelle... en SERVANT.

 

Le deuxième chant du Serviteur (mardi) : Il est attendu, et il portera la Lumière aux nations, et ce, jusqu'aux confins de la terre.

* Par notre mission de prière, de suppléance, on peut aller aux confins de la terre... ce sera un SERVICE.

 

Le troisième chant du Serviteur (mercredi) : Il sera un serviteur disciple de Dieu, un ami, un intime, et très docile à la voix de son Dieu.

* Par notre vie d'oraison, de rencontre journalière avec le Seigneur, on peut toujours, comme des serviteurs, lui demander ce qu'Il désire que l'on fasse... un serviteur ne commande pas, mais il obéit.

 

Le quatrième chant du Serviteur (vendredi) : Il portera les fautes de tous, il sera comme le coupable, il n'aura plus l'apparence d'un humain, mais par contre, « dans ses blessures nous trouverons la guérison ».

* Le serviteur aura sa part de souffrances, il sera parfois le coupable même faussement... mais il reste dans les pas de JÉSUS.

 

JÉSUS NOUS OFFRE SON TABLIER DE SERVICE. LE PRENDS-TU? MOI, JE LE PRENDS AVEC MARIE, L'HUMBLE SERVANTE DU SEIGNEUR À NAZARETH, ET ENSEMBLE, NOUS SERONS UNE ÉGLISE SERVANTE DES PAUVRES, DE TOUS LES HOMMES.

 

J'AJOUTE UN EXTRAIT DE L'HOMÉLIE DE MARDI DU PAPE :

« Le Serviteur du Seigneur, Jésus, a servi jusqu’à la mort : cela semblait un échec, mais c’était sa manière de servir. Et ceci souligne la manière de servir que nous devons adopter dans notre vie. Servir, c’est se donner, se donner aux autres. Servir, c’est ne pas exiger pour chacun de nous un bénéfice qui ne soit pas le service. Servir, c’est la gloire; et la gloire du Christ est de servir jusqu’à s’anéantir lui-même jusqu’à la mort, la mort sur la Croix (cf. Ph 2,8). Jésus est le serviteur d’Israël. Le peuple de Dieu est serviteur, et quand le peuple de Dieu s’éloigne de cette attitude qui consiste à servir, c’est un peuple apostat : il s’éloigne de la vocation que Dieu lui a donnée. Et quand l’un de nous s’éloigne de cette vocation à servir, il s’éloigne de l’amour de Dieu. Et il édifie sa vie sur d’autres amours, bien souvent idolâtres. »