Message-Lumière
de la Famille Myriam

 

La Famille Myriam Beth'léhem est :

  • Une communauté nouvelle de l'Église catholique, née du Souffle de Vatican II. Elle fut fondée à Baie-Comeau en 1978 par Sœur Jeanne Bizier.
  • Une Famille-communion à la fois contemplative et missionnaire vivant une Expérience de Providence et désirant porter l'espérance au monde.

    Visitez le site de la Famille Myriam
Le Message-Lumière est un moyen d'évangélisation au service de la Parole. C'est un message spirituel, livré chaque jour, portant la Lumière du Christ. Le Message-Lumière sur Internet est écrit au Foyer Myriam-sur-Mer de la Famille Myriam à Cap-Chat, en Gaspésie. (418 786-5889). C'est un travail de « famille », c'est-à-dire qu'il est fait en complémentarité avec Monique et Jacques qui sont des membres externes de la Famille Myriam.

 

Tout est une question de foi.
Jésus guérit un aveugle – qui n'était pas né ainsi – et Il le fait en deux étapes.
Après la première imposition des mains de Jésus, l'homme voit « comme des arbres qui marchent »; à la deuxième, l'homme est guéri.
Pour comprendre, je crois qu'il est bon de revenir au texte d'hier, où Jésus reproche à ses disciples leur manque de foi. Puis, dans l'évangile de demain, nous verrons Pierre professer sa foi pour la première fois. Jésus est en train de former ses apôtres, et il réalise sa mission de Sauveur : « les aveugles verront. »

Et il y a plus...

Jésus nous invite à être patients dans nos attentes et, pendant la période de l'attente, à toujours garder nos yeux tournés vers sa divinité, disant : « Jésus, tu peux tout, je le sais et j'y crois; et tu as ton Heure, je le sais et je crois en Toi, quelle qu'elle soit. »
En même temps, il ne faut pas se surprendre de nos manques de foi, de notre difficulté à croire
... nous sommes des petits humains. MAIS, la bonne nouvelle, c'est que Jésus est patient, souvent plus patient que nous le sommes avec nous-mêmes, et Il veut faire de nous des gens capables d'un regard « SUR-NATUREL ». Soyons patients.

Une goutte ou deux dans chaque œil de la confiance filiale de Jésus, c'est la foi.