Message-Lumière
de la Famille Myriam

 

La Famille Myriam Beth'léhem est :

  • Une communauté nouvelle de l'Église catholique, née du Souffle de Vatican II. Elle fut fondée à Baie-Comeau en 1978 par Sœur Jeanne Bizier.
  • Une Famille-communion à la fois contemplative et missionnaire vivant une Expérience de Providence et désirant porter l'espérance au monde.

    Visitez le site de la Famille Myriam
Le Message-Lumière est un moyen d'évangélisation au service de la Parole. C'est un message spirituel, livré chaque jour, portant la Lumière du Christ. Le Message-Lumière sur Internet est écrit au Foyer Myriam-sur-Mer de la Famille Myriam à Cap-Chat, en Gaspésie. (418 786-5889). C'est un travail de « famille », c'est-à-dire qu'il est fait en complémentarité avec Monique et Jacques qui sont des membres externes de la Famille Myriam.

 

Texte de l'Évangile (Lc 17,1-6)
Jésus disait à ses disciples : « Il est inévitable qu'il arrive des scandales qui entraînent au péché, mais malheureux celui par qui ils arrivent. Si on lui attachait au cou une meule de moulin et qu'on le précipite à la mer, ce serait mieux pour lui que d'entraîner au péché un seul de ces petits.

Tenez-vous sur vos gardes! Si ton frère a commis une faute contre toi, fais-lui de vifs reproches, et, s'il se repent, pardonne-lui. Même si sept fois par jour il commet une faute contre toi, et que sept fois de suite il revienne à toi en disant : “Je me repens”, tu lui pardonneras. »

Les Apôtres dirent au Seigneur : « Augmente en nous la foi! » Le Seigneur répondit : « La foi, si vous en aviez gros comme une graine de moutarde, vous diriez au grand arbre que voici : “Déracine-toi et va te planter dans la mer”, et il vous obéirait. »

Le Cardinal Stefan Wyszynski et le Cardinal Karol Wojtyla

Ces deux grands hommes ont marqué l'histoire de la Pologne et de l'Église.
Le premier est décédé en 1981, et sa cause est introduite à Rome.
Le second est notre bien-aimé saint Jean-Paul II.

Le cardinal Stefan a été emprisonné plusieurs années, et il a dit :

« Si je devais naître une seconde fois, et que l'on me demandait quelle vocation je choisirais, je répondrais sans hésiter au mépris de l'échafaud : la vocation de prêtre, même si, dès le début, je savais que je finirais dans les chaînes du Christ. Il vaut mieux être un prêtre persécuté qu'un César adoré. »

Jésus nous dit, dans l'Évangile de ce jour, qu'on peut toujours se reprendre, et que l'on doit se reprendre si l'on a donné le mauvais exemple, se reprendre dans la charité!

 Une personne me disait l'autre jour : « Je voudrais recommencer ma vie, mais je ne sais pas comment. » Je lui, et je nous, présente ces « saintes paroles » du Cardinal Wyszynski au sujet de la vie fraternelle.

Je vous partage un peu de sa pensée en fait de charité dans la vie courante.

1. Respecte toute personne, car le Christ vit en elle. Sois sensible à l'autre, ton frère.

2. Pense du bien de toute personne, et ne pense du mal de personne. Même chez la personne qui te semble la pire, essaie de trouver quelque chose de bon.

3. Parle bien à chacun, ne parle pas mal de ton prochain. Répare le dommage que tu aurais pu faire par tes paroles. Ne sème pas la discorde entre les personnes.

4. Parle à tout le monde avec un langage d'amour. N'élève pas la voix. Ne dis pas de paroles vulgaires. Ne fais de tort à personne. Ne fais pas pleurer quelqu'un. Tranquillise tous tes frères et montre-leur de la bonté.