Message-Lumière
de la Famille Myriam

 

La Famille Myriam Beth'léhem est :

  • Une communauté nouvelle de l'Église catholique, née du Souffle de Vatican II. Elle fut fondée à Baie-Comeau en 1978 par Sœur Jeanne Bizier.
  • Une Famille-communion à la fois contemplative et missionnaire vivant une Expérience de Providence et désirant porter l'espérance au monde.

    Visitez le site de la Famille Myriam
Le Message-Lumière est un moyen d'évangélisation au service de la Parole. C'est un message spirituel, livré chaque jour, portant la Lumière du Christ. Le Message-Lumière sur Internet est écrit au Foyer Myriam-sur-Mer de la Famille Myriam à Cap-Chat, en Gaspésie. (418 786-5889). C'est un travail de « famille », c'est-à-dire qu'il est fait en complémentarité avec Monique et Jacques qui sont des membres externes de la Famille Myriam.

 

Bonne fête, chère Maman Marie, Notre-Dame de Lourdes!

En ce jour, j'aime me rappeler une parole qu'a dite Marie à Bernadette :
« Je ne te promets pas d'être heureuse en ce monde, mais dans l'autre. »
C'est un peu comme si Marie disait :
« Je ne te promets pas une traversée facile, mais tu arriveras à bon port. »

Marie pourrait nous redire la même chose à chacun et chacune de nous. Prenons donc deux minutes pour revenir sur cette parole de sagesse de notre chère Maman du ciel.

Puis, c'est aussi la Journée mondiale des malades. Tous, un jour ou l'autre, nous serons malades, ou nous le sommes déjà. Ça fait partie de notre vie, de manière différente. Et si la maladie n'a pas passé dans notre vie directement, nous connaissons tous des personnes portant cette croix.

Cette croix se veut unie à celle de Jésus, elle se veut salut pour soi et pour les nôtres, et pour une multitude.
Ne pensons jamais que la maladie est une malédiction ni une punition de Dieu, mais plutôt un cadeau enveloppé avec un papier moins agréable.

Rappelons-nous aujourd'hui du Sacrement des malades, et essayons de le recevoir.
Il est un signe sensible de la présence compatissante de Jésus qui veut nous accompagner... ou nous guérir..., et TOUJOURS nous fortifier pour porter cette croix, ET nous préparer à notre grande rencontre. C'est le sacrement des VIVANTS, et non des morts. Allez voir un prêtre et demandez ce cadeau, ce sacrement de vie, si votre croix physique ou psychologique est trop lourde. Jésus veut encore et toujours être avec vous.

Celui qui souffre peut s'approcher de Jésus au Très Saint Sacrement, et
comprendre Jésus dont le côté fut ouvert par le coup de lance!!!