Message-Lumière
de la Famille Myriam

 

La Famille Myriam Beth'léhem est :

  • Une communauté nouvelle de l'Église catholique, née du Souffle de Vatican II. Elle fut fondée à Baie-Comeau en 1978 par Sœur Jeanne Bizier.
  • Une Famille-communion à la fois contemplative et missionnaire vivant une Expérience de Providence et désirant porter l'espérance au monde.

    Visitez le site de la Famille Myriam
Le Message-Lumière est un moyen d'évangélisation au service de la Parole. C'est un message spirituel, livré chaque jour, portant la Lumière du Christ. Le Message-Lumière sur Internet est écrit au Foyer Myriam-sur-Mer de la Famille Myriam à Cap-Chat, en Gaspésie. (418 786-5889). C'est un travail de « famille », c'est-à-dire qu'il est fait en complémentarité avec Monique et Jacques qui sont des membres externes de la Famille Myriam.

 

C'est la fête de l'Humilité

L'Évangile de ce jour nous montre avec quelle humble délicatesse un centurion romain demande à Jésus la guérison de son esclave qu'il aimait comme un fils. Ce centurion était bon, et il envoya des notables juifs transmettre à Jésus sa prière... alors Jésus choisit d'aller le rencontrer lui-même.

C'est alors que le centurion, sortant à sa rencontre, fit cette prière si humble, si remplie de confiance :
« Seigneur, je ne suis pas digne que tu entres chez moi, je ne suis qu'un centurion romain; mais toi, tu peux simplement dire une Parole, c'est suffisant, et mon serviteur sera guéri. »

Il nous arrive parfois de voir des choses remarquables en matière de charité, de fraternité, chez des personnes en apparence loin de Dieu. Elles sont peut-être loin des structures de l'Église, mais si proches de Dieu, de son Amour, par leur Humilité.

Humilité qui reconnaît sa place devant Dieu!
Humilité qui a confiance en l'autre!
Humilité qui respecte l'autre et va même jusqu'à l'aimer comme il est!

On raconte...
 Un jour, un simple pauvre paysan passe dans la forêt près du roi et le salue :
« Bonjour à vous, bon roi. »
Et le roi de lui répondre :
« Bonjour à vous, brave homme. »
Le serviteur du roi est surpris et dit à son maître :
« Comment se fait-il que le roi réponde à un simple paysan? »
Le roi lui dit très doucement :
« Ne dois-je pas être au moins aussi bien élevé que ce paysan, moi qui ai reçu beaucoup plus d'éducation que lui? »