Message-Lumière
de la Famille Myriam

 

La Famille Myriam Beth'léhem est :

  • Une communauté nouvelle de l'Église catholique, née du Souffle de Vatican II. Elle fut fondée à Baie-Comeau en 1978 par Sœur Jeanne Bizier.
  • Une Famille-communion à la fois contemplative et missionnaire vivant une Expérience de Providence et désirant porter l'espérance au monde.

    Visitez le site de la Famille Myriam
Le Message-Lumière est un moyen d'évangélisation au service de la Parole. C'est un message spirituel, livré chaque jour, portant la Lumière du Christ. Le Message-Lumière sur Internet est écrit au Foyer Myriam-sur-Mer de la Famille Myriam à Cap-Chat, en Gaspésie. (418 786-5889). C'est un travail de « famille », c'est-à-dire qu'il est fait en complémentarité avec Monique et Jacques qui sont des membres externes de la Famille Myriam.

 

Magnifique tableau de Rembrandt illustrant saint Paul dans sa prison!
Même s'il est vieux et en prison, la Lumière pénètre encore son âme.

Dans cette lecture, on voit la tendresse du vieux Paul qui veut protéger Onésime, un esclave de Philémon qui s'est sauvé de chez son maître. Onésime s'est réfugié chez Paul, et il a été d'un grand secours pour ce dernier en prison. Maintenant, Paul écrit à Philémon en lui demandant d'accueillir Onésime comme si c'était lui, et d'être bon pour lui. On sait que Philémon avait le droit selon la loi de mettre à mort Onésime pour le geste qu'il avait fait, à savoir de se sauver.

Paul, avec son cœur tendre, essaie de conduire Philémon plus loin que la loi, de voir au cœur de l'homme. Il lui dira même : « Traite-le comme tu me traiterais. » On voit ici comment la foi et la charité « chrétiennes » veulent influencer la culture de ce temps. Paul, par son exemple, prêche la Parole du Christ... une parole incarnée.

Plusieurs disent : « Je ne peux pas prêcher, je ne peux pas parler de Dieu dans ma famille. » Paul nous dirait sans doute :
« PARLE PAR TON ÊTRE, AUJOURD'HUI MÊME.
DEMANDE-TOI CE QUE JÉSUS FERAIT À TA PLACE, ET FAIS-LE AVEC SA GRÂCE.
TU AURAS FAIT UN GRAND SERMON, CELUI QUI PEUT CHANGER LES CŒURS. »