Message-Lumière
de la Famille Myriam

 

La Famille Myriam Beth'léhem est :

  • Une communauté nouvelle de l'Église catholique, née du Souffle de Vatican II. Elle fut fondée à Baie-Comeau en 1978 par Sœur Jeanne Bizier.
  • Une Famille-communion à la fois contemplative et missionnaire vivant une Expérience de Providence et désirant porter l'espérance au monde.

    Visitez le site de la Famille Myriam
Le Message-Lumière est un moyen d'évangélisation au service de la Parole. C'est un message spirituel, livré chaque jour, portant la Lumière du Christ. Le Message-Lumière sur Internet est écrit au Foyer Myriam-sur-Mer de la Famille Myriam à Cap-Chat, en Gaspésie. (418 786-5889). C'est un travail de « famille », c'est-à-dire qu'il est fait en complémentarité avec Monique et Jacques qui sont des membres externes de la Famille Myriam.

 

Regardons bien cette photo, si parlante!
L'enfant crie, elle sait ce qu'elle veut sans le nommer.
La maman, par son amour, a compris et ELLE DONNERA CE QU'IL Y A DE MEILLEUR À SON ENFANT
(les GÂTEAUX, c'est bon, mais pas à cet âge.)

Je crois que nous sommes bien d'accord : l'enfant n'a pour seule ressource que de chercher le regard de sa mère aimante, de crier, de tendre les bras.

C'est à cette attitude filiale que Jésus pense quand Il invite ses apôtres à demander pour recevoir, à chercher pour trouver et à persévérer.

Je vous raconte.

Hier, une dame est venue à la maison pour demander de l'aide; elle avait deux vrais problèmes, un plus grave que l'autre. Nous avons prié, et quelques heures après, j'ai vu le bon Dieu répondre à son petit problème. Elle, elle n'a rien vu, car elle ne regardait pas dans Sa direction, mais plutôt dans sa direction à elle. Elle voulait recevoir ce qu'ELLE avait demandé, et ne percevait pas la réponse discrète de Dieu et sa présence.

Un jour, mon père, en aidant une personne, est tombé et s'est cassé un bras. Drôle de cadeau pour un acte de charité, me direz-vous. Attendez. Pendant les examens de routine à l'hôpital, les médecins ont découvert un cancer latent, et il fut possible de sauver mon père. Au début, le bon Dieu semblait n'avoir aucune considération pour mon père, mais ce dernier a su le remercier par la suite.

REGARDONS DANS LES PETITS SIGNES, LES PETITES CHOSES DE LA VIE DE CHAQUE JOUR LA MAIN DE NOTRE PÈRE QUI NOUS DIT SA PRÉSENCE.


Quatrième jour

Saint Joseph, père de Jésus

Saint Joseph, les gens de Nazareth ont appelé Jésus votre fils. Et Marie lui disait un jour au temple : « Ton père et moi, nous te cherchions. » Ensemble, vous saviez combien la paternité humaine dépasse l'union physique des époux, et vous êtes vraiment devenu le père humain du Fils de Dieu.

Vous avez été père dans votre amour pour Marie durant les mois qui précédaient la naissance. Vous avez été pour elle un appui constant, une présence chaleureuse, l'image aimée d'un père. Si Dieu vous avait choisi, c'est parce qu'il savait l'importance de cette tendresse pour Marie, de l'esprit avec lequel vous saviez lui parler, la traiter, la réconforter dans ses fatigues ou ses malaises : tout cela contribuait à former le caractère humain de son Fils. Vous avez représenté pour Marie tout l'appui sur lequel reposait sa tendresse, et sans vanité de votre part, Jésus était formé en elle un peu à votre image.

Père de Jésus, vous l'avez été également par l'éducation que vous lui avez donnée. C'est vous qui l'avez instruit, lorsqu'il était enfant, de toutes ces choses qu'on apprend en compagnie de son père. Vous l'avez initié à la vie. Sous votre influence, son esprit s'ouvrait, il admirait avec vous les lis des champs, les oiseaux du ciel, les vignes, les champs de blé. Avec vous, toute la terre, l'immensité de cette humanité le pénétrait. Avec lui, sans le savoir, vous prépariez alors les plus belles pages de l'Évangile.

Saint Joseph, enseignez-nous à aimer comme vous nos enfants, à leur apporter à travers notre amour, la foi, la pureté, le dévouement, le respect de tout ce qui est beau, une vision du monde qui les engage à suivre votre Fils dans les chemins si importants de leur vie.

Amen.