Message-Lumière
de la Famille Myriam

 

La Famille Myriam Beth'léhem est :

  • Une communauté nouvelle de l'Église catholique, née du Souffle de Vatican II. Elle fut fondée à Baie-Comeau en 1978 par Sœur Jeanne Bizier.
  • Une Famille-communion à la fois contemplative et missionnaire vivant une Expérience de Providence et désirant porter l'espérance au monde.

    Visitez le site de la Famille Myriam
Le Message-Lumière est un moyen d'évangélisation au service de la Parole. C'est un message spirituel, livré chaque jour, portant la Lumière du Christ. Le Message-Lumière sur Internet est écrit au Foyer Myriam-sur-Mer de la Famille Myriam à Cap-Chat, en Gaspésie. (418 786-5889). C'est un travail de « famille », c'est-à-dire qu'il est fait en complémentarité avec Monique et Jacques qui sont des membres externes de la Famille Myriam.

 

Hosanna! Hosanna! Fils de David!

Jésus entre à Jérusalem accueillant humblement les « acclamations » du peuple.
Ces acclamations ne dureront qu'un temps et seront suivies par : « Crucifie-le! Crucifie-le! » Cela dévoile notre incohérence humaine.

Quelle humilité de la part de Jésus! Et pour bien signifier cette humilité, Jésus arrive sur le dos d'un âne, un animal des plus pauvres. Les riches, eux, avaient des chevaux, mais il n'en sera pas ainsi pour Jésus.

Son peuple est un peuple de joie, et Jésus ne veut pas éteindre cette joie.
Quelle bonté de sa part!

Il est bon de se rappeler que Jésus entre volontairement à Jérusalem pour célébrer la dernière Pâque avec ses disciples. Il sait que, se rendant si visible, il sera pris par les pharisiens : le complot est déjà prêt. Comme dira Jésus : « Sachant que l’Heure était venue... », et on mettra dans la bouche de Jésus ces paroles fortes : « Ma vie, nul ne la prend, mais c’est moi qui la donne. » Ce n’est pas la faute de JUDAS, il y a plus que Judas... Jésus est venu pour cette Heure, et il y entre HUMBLEMENT.

Semaine de dépouillement pour Jésus et pour nous...
En venant dans le monde, « Lui, de condition divine, ne retint pas le rang qui L'égalait à Dieu... »; Jésus ne perd pas sa divinité, mais Il la voile, la montrant à la transfiguration.
Dans son humanité, Jésus va accepter de perdre toute sa dignité humaine.
Jésus sera dépouillé de l'amitié de ses apôtres qui le lâcheront.
Il sera dépouillé du soutien de son Père.
Il sera dépouillé, comme fils, en voyant la souffrance de sa mère, Lui qui l'aime tant.
Il sera dépouillé de ses vêtements et de sa pudeur.

C’est une semaine pour oublier nos douleurs et nous tourner vers celles de Jésus qui vit dans nos frères à travers la situation mondiale que nous vivons.

NPSP = Ne Pas Se Plaindre… cette semaine.

Prier pour ceux qui voient mourir les leurs sans les accompagner…

Prier pour le personnel médical qui doit faire des choix déchirants.

Sans oublier le jeûne : sel, poivre, beurre, condiments. Pensons aux personnes qui manquent de nourriture.

 

Si nous souffrons avec Lui, avec Lui nous ressusciterons,

et d’autres ressusciteront aussi!

Soyons de vrais intimes de Jésus et de nos frères.